CDURABLE.info sélectionne, depuis 9 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 

La stratégie du choc, la montée d’un capitalisme du désastre

« novembre 2014 »
L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 
 
Librairie Développement Durable
Le livre de Naomi KLEIN porté à l’écran par Michael WINTERBOTTOM et Mat WHITECROSS

La stratégie du choc, la montée d’un capitalisme du désastre

S’informer c’est résister. Armez-vous !

mardi 9 mars 2010
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

Qu’y a-t-il de commun entre le coup d’Etat de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989, l’effondrement de l’Union soviétique, le naufrage de l’épopée Solidarnosc en Pologne, les difficultés rencontrées par Mandela dans l’Afrique du Sud post-apartheid, les attentats du 11 septembre, la guerre en Irak, le tsunami qui dévasta les côtes du Sri Lanka en 2004, le cyclone Katrina, l’année suivante, la pratique de la torture partout et en tous lieux - Abou Ghraïb ou Guantánamo - aujourd’hui ?

Tous ces moments de notre histoire récente, répond Naomi Klein, ont partie liée avec l’avènement d’un "capitalisme du désastre". Approfondissant la réflexion militante entamée avec son bestseller No Logo, Naomi Klein dénonce, dans La stratégie du choc, l’existence d’opérations concertées dans le but d’assurer la prise de contrôle de la planète par les tenants d’un ultralibéralisme tout puissant. Ce dernier met sciemment à contribution crises et désastres pour substituer aux valeurs démocratiques, auxquelles les sociétés aspirent, la seule loi du marché et la barbarie de la spéculation.



Remarquablement conduite et documentée, cette histoire secrète du libre marché, qui dessine une nouvelle éthique de l’investigation journalistique, s’affirme comme une lecture indispensable pour réévaluer les enjeux des temps présent et à venir, vis-à-vis desquels les citoyens du monde portent, ensemble, une responsabilité impossible à déléguer. De temps en temps un livre fait irruption dans le monde en semblant tout casser sur son passage : plus rien n’est plus comme avant une fois qu’on l’a lu. Naomi Klein a signe avec La stratégie du choc un livre qui marquera certainement son époque.

Extrait du documentaire de Michael WINTERBOTTOM et Mat WHITECROSS

Les réalisateurs Michael WINTERBOTTOM et Mat WHITECROSS l’ont d’ailleurs bien compris. Ils proposent une adaptation dans un documentaire actuellement diffusé en salle.

 La stratégie du choc le film

Synopsis : Un traumatisme collectif, une guerre, un coup d’état, une catastrophe naturelle, une attaque terroriste plonge chaque individu dans un état de choc. Après le choc, nous redevenons des enfants, désormais plus enclins à suivre les leaders qui prétendent nous protéger. S’il est une personne à avoir compris très tôt ce phénomène, c’est Milton Friedman, Prix Nobel d’économie en 1976. Friedman soutenant l’ultra libéralisme, conseilla aux hommes politiques d’imposer immédiatement après une crise les réformes économiques douloureuses avant que les gens n’aient eu le temps de se ressaisir. Il qualifiait cette méthode de traitement de choc. Naomi Klein la qualifie de stratégie du choc. En utilisant de nombreuses images d’archives Michael Winterbottom et Mat Whitecross démontrent la puissance du texte de Naomi Klein et la nécessité de résister.

Voici la bande-annonce :

La stratégie du Choc de Michael Winterbottom et Mat Whitecross | Documentaire | Durée : 1h20mn - Film : Britannique | Sortie depuis le : 03/03/2010

 Voir le film

 Acheter le livre

Critiques Presse :

- Le Point (François-Guillaume Lorrain) : "Hormis le parallèle un peu forcé avec les expérimentations électromagnétiques menées par la CIA dans les années 50, on ressort assez convaincu par la thèse de Naomi Klein qui brasse un certain nombre d’événements-clés, de Katrina à la guerre des Malouines en passant par la guerre d’Irak et les attaques du 11-Septembre".
- Le Journal du Dimanche (Jean-Luc Bertet) : "Un percutant dossier à charge contre un monde décrit comme la proie d’une économie cynique et meurtrière".
- L’Express (Eric Libiot) : "Mais, si la démonstration ne manque pas d’arguments -images d’archives, interviews, commentaires de Klein- et s’en va pointer à travers le monde (dictature chilienne, guerre irakienne, politique thatcherienne...) les méfaits de la dérégulation, elle apporte également de l’eau au moulin de la théorie du complot ; théorie qui évite de déchiffrer la complexité du réel. Il eût été plus pertinent d’analyser et de démonter un fait précis".
- Télérama (Mathilde Blottière) : "Très clair sans être simpliste, ce documentaire est une invite pressante à la vigilance civile par temps de crise".
- Première (Véronique Le Bris) : "La démonstration factuelle est efficace, parfois simpliste mais toujours didactique. On peut pourtant, à force d’images chocs, lui reprocher d’utiliser la même méthode, sans souffrir la contradiction".
- Libération (Marie Lechner) : "(...) le documentaire a des allures de cours magistral (...) la journaliste s’est désolidarisée de cette adaptation, invoquant des interviews trop rares et une narration trop présente qui ne souffre pas la contestation".
- Le Monde (Thomas Sotinel) : "Entamé avec l’aval de Naomi Klein, ce film s’est achevé sans l’imprimatur de l’auteur de No Logo. La Stratégie du choc aurait dû être l’adaptation de l’ouvrage publié en France en 2008 chez Actes Sud. Le livre comptait plus de 700 pages, le film dure 80 minutes. C’est peut-être dans cette brièveté qu’il faut chercher la raison du déplaisir de Naomi Klein à l’égard de son camarade Michael Winterbottom (la société de production du réalisateur anglais s’appelle Revolution)".

Comme vous l’aurez compris les avis sont très partagés sur ce documentaire mais je vous invite à (re)lire le livre de Naomi Klein :

 La stratégie du choc le livre de Naomi KLEIN

Naomi KLEIN - Extrait du documentaire de Michael WINTERBOTTOM et Mat WHITECROSS

- Un extrait : Voici quelques chiffres qui donnent une idée de l’ampleur de la transformation : en 2003, le gouvernement des Etats-Unis passa 3.512 marchés avec des sociétés chargées d’exécuter des fonctions liées à la sécurité ; au cours de la période de 22 mois ayant pris fin en août 2006, la sécurité intérieure au sens large - d’une importance économique négligeable avant 2001 - vaut aujourd’hui 200 milliards de dollars.

- L’auteur : Naomi Klein : Journaliste et auteur canadienne née à Montréal et vivant à Toronto. Depuis la parution de No Logo, Naomi Klein est devenue l’une des portes paroles d’une génération d’alter-mondialistes. De Seattle à Gènes, ceux qui rêvent d’un monde meilleur utilisent ses idées.

- Références : La stratégie du choc - La montée d’un capitalisme du désastre de Naomi Klein - Editeur : Actes Sud, Leméac - Parution : 30/04/2008 - 590 pages - EAN13 : 9782742775446 - Prix public : 25,00 €

- Achetez cet ouvrage chez notre partenaire Eyrolles pour 23,75 €

Achetez cet ouvrage chez notre partenaire Eyrolles pour 23,75 € Un capitalisme de catastrophe

Extrait d’un compte rendu du livre par le prix Nobel d’économie Josph Stiglitz publié dans Le New York Times et traduit par Courrier International :

Il n’y a pas de hasard dans le monde tel que le voit Naomi Klein. A la Nouvelle-Orléans, à la suite des inondations occasionnées par l’ouragan Katrina en août 2005, beaucoup d’habitants noirs et pauvres ont été chassés de la ville, et la plupart des écoles publiques ont été remplacés par des charter schools (établissements financés par les fonds publics et gérés par le privés). La torture et les assassinats au Chili du temps du général Pinochet (1973-1990) et pendant la dictature militaire en Argentine (1976-1983) ont été un moyen de briser la résistance au marché. L’instabilité de la Pologne et de la Russie après l’effondrement du communisme, et de la Bolivie après l’hyperinflation des années 1980 a permis aux gouvernements de ces pays d’imposer une thérapie de choc économique à une population réfractaire. Et puis il y a la « stratégie de Washington pour l’Irak » : »Traumatiser et terroriser le pays tout entier, détruire délibérément ses infrastructures, laisser mettre à sac sa culture et son histoire, puis réparer les dégâts en inondant le pays d’appareils ménagers bas de gamme et de produits alimentaires de mauvaise qualité importés ».

Dans son ambitieux livre « The Shack Doctrine » (La doctrine du choc), Noami Klein examine l’histoire économique des cinquante dernières années et la montée de l’intégrisme du marché dans le monde. Le « capitalisme de catastrophe » comme l’appelle Noami Klein, est un système violent qui nécessite parfois le recours à la terreur. Comme Pol Pot proclamant l’année zéro à l’arrivée au pouvoir des Khmers rouges au Cambodge, en 1975, Le capitalisme extrême affectionne les pages blanches, trouvant souvent un débouché après une crise ou un « choc ». la crise asiatique de 1997, par exemple, nous dit Naomi Klein, a fourni au Fonds monétaire international (FMI) l’occasion de mettre en place des programmes dans la région et a ouvert la voie à la privatisation de nombreuses entreprises publiques, rachetées par des banques et des multinationales occidentales. Le tsunami de décembre 2004 a donné aux autorités srilankaises la possibilité de chasser les pêcheurs du front de mer pour vendre des terrains à des groupes hôteliers. Les attentats du 11 septembre 2001 ont permis à G.W.Bush de lancer une guerre destinée à convertir l’Irak à l’économie de marché. [...]

Naomi Klein n’est pas économiste mais journaliste, et elle a parcouru le monde pour savoir ce qui s’est réellement passé sur le terrain lors de la privatisation de l’Irak, au lendemain du tsunami asiatique, pendant la transition polonaise vers le capitalisme et dans les années qui ont suivi l’arrivée au pouvoir du Congrès national africain (ANC) en Afrique du Sud. [...]

Certains lecteurs verront peut-être dans les données recueillies par Noami Klein la preuve d’une vaste conspiration, idée qu’elle rejette explicitement. Ce ne sont pas les conspirations qui ravagent le monde, mais l’accumulation de mauvais choix, de politiques vaines et d’injustices petites et grandes. Ces décisions sont cependant guidées par des conceptions plus larges. Les intégristes du marché n’ont jamais vraiment compris les institutions nécessaires au bon fonctionnement d’une économie et encore moins le tissu social dont les civilisations ont besoin pour prospérer. Naomi Klein termine sur une note d’espoir en parlant des organisations non gouvernementales et des militants du monde entier qui tentent de changer les choses. Au terme de 500 pages de The Shock Doctrine, il est clair qu’ils ont du pain sur la planche.

Earth Hour 2010 : le 27 mars de 19h30 à 20h30 éteignez vos lumières EARTH HOUR – 60 minutes pour la planète

Article lu 19011 fois

lire aussi :
  • L’évolution en marche : du Parvis de Notre Dame au Mont Saint Michel


  • Forum

    • La stratégie du choc, la montée d’un capitalisme du désastre
      15 mars 2011, par sergeG

      Excellent livre. Un travail rigoureux avec de nombreuses informations inédites.
      J’ai le sentiment qu’actuellement, en France nous en sommes à la stratégie de la déstructuration pour pouvoir imposé ensuite la stratégie du choc. L’oligarchie est sur un projet d’appropriation du monde nous renvoyant ainsi à une nouvelle féodalité.
      Je m’interroge sur l’avenir des pays arabes en révolte. Hier 14 mars 2011 dans l’Est Républicain, un candidat à la présidence tunisienne déclarait : Pour un pays de 10 millions d’habitants on peut gouverner depuis une salle de marché ...Un seul milliard placé peut rapporter i million de dollars par jour ... il confond la direction d’une nation avec celle d’un casino !!!

    • La stratégie du choc, la montée d’un capitalisme du désastre
      14 octobre 2008, par Alex

      Le bouquin est vraiment excellent. Pour ceux qui voudraient en savoir plus, je conseille :
      - une interview de Naomi Klein par Daniel Mermet dans laquelle elle parle de son livre
      - un résumé très détaillé de l’ouvrage avec un lien vers un court métrage réalisé par Naomi Klein et Alfonso Cuaron pour présenter la thèse centrale du bouquin.

      A lire de toute urgence en cette période de crise financière.

     

    Accueil du site | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques
    Nombre de visiteurs 8529830

    99 visiteurs en ce moment | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

    Agence MC Cdurable CDURABLE.com

    RSSfr

    Creative Commons License : Firefox


    __________________________________________
    Google
    Loading
      Maison
    La maison durable
      Cdurable.com
    Agir pour un monde durable