CDURABLE.info sélectionne, depuis 9 ans, l'essentiel à savoir de l'actualité du Développement Durable pour comprendre et agir en acteur du changement.
 

Le 10/10/10, journée d’action mondiale pour le climat : une piqûre de rappel pour les Gouvernements du monde entier

« décembre 2014 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
 
 
Développement Durable en action
Le 10 octobre 2010 : le jour le plus long d’action "carbon-cutting" de toute l’histoire

Le 10/10/10, journée d’action mondiale pour le climat : une piqûre de rappel pour les Gouvernements du monde entier

dimanche 10 octobre 2010
Posté par David Naulin

Imprimer Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

10:10, Solar Generation et l’ONG 350 ont uni leurs forces pour faire du 10 octobre 2010 (10:10:10) une grande journée mondiale d’action contre le changement climatique. Environ 7.000 événements sont planifiés dans plus de 180 pays ce dimanche pour ce Global Work Party, qui sera le jour le plus long de l’action de réduction de carbone de l’histoire de la planète. Du Kosovo jusqu’en Islande, de la Russie jusqu’au Portugal, l’Europe rejoint ce mouvement avec la participation de plus de 45 pays, dont tous les pays membres de l’Union Européenne.



Ce dimanche, dans toute la France plus de cinquante événements participent au plus grand jour d’action climatique de l’histoire, rejoignant ainsi les 7000 événements qui se déroulent dans 188 pays. Depuis Bayonne ou Bordeaux jusqu’à Saint-Malo, les Français et les Françaises prennent une part active dans cette grande mobilisation. À Paris il y a des rassemblements, des pique-niques, des marches à bicyclette, et des concerts. Des grandes actions, des moyennes ou des petites, mais tous unis pour montrer au monde que la société française s’engage et se met au travail dans les solutions climatiques et ainsi envoyer un message clair aux politiciens : Nous travaillons dans les solutions climatiques pour réduire nos émissions de carbone et vous, qu’attendez-vous pour en faire de même ?

 En France

Dans la région d’Aquitaine, des villes s’unissent pour la construction de villages post-carbone. À Bordeaux l’association TACA, en collaboration avec les associations du collectif girondin Copenhague, présente toutes les Alternatives qui existent déjà pour mieux vivre avec moins de carbone. Elles proposent un tableur MicMac (Mon Impact Carbone, Mes Actions Concrètes) pour s’engager personnellement à réduire les émissions de carbone, comme le demandent les scientifiques.

À Bayonne, BIZI va créer un village post-carbone dans toute une partie du Petit Bayonne. De rue en rue, on peut voir quelles sont les alternatives concrètes permettant dès aujourd’hui de diminuer concrètement nos émissions de gaz à effet de serre. Cela permet de montrer également que la société post-carbone sera heureuse et conviviale.

À Pau, des ateliers thématiques, avec de l’info, des animations ludiques, et de nombreux contacts et des démonstrations pratiques pour savoir comment réduire le réchauffement global.

À Nantes, la Fac Verte organise un pique-nique aux Douves du Château des Ducs de Bretagne. Et l’Association ADDA organise un espace de gratuité festif, pour donner et recevoir, dans le but de sensibiliser et lutter contre le gaspillage.

À Castans, un citoyen montre comment, grâce à son éolienne et ses panneaux photovoltaïques, sa ferme est autonome en énergie. À Marseille il y a un pique-nique géant ou différentes activités sont proposées, comme, par exemple, un marché écologique et une restauration bio. Il y a aussi la possibilité de participer à une autre action et de ramasser 10 mètres cubes de déchets pour rendre les plages et les eaux plus propres.

- Pour découvrir toutes les actions menées en France et y participer, cliquez ici.

 Dans le monde

Depuis le lever du jour dans les lointaines Îles du Pacifique jusqu’au coucher du soleil sur les côtes d’Hawaï aux États-Unis, le monde met “la main à la pâte” autour des solutions climatiques. En Europe, plus de 1000 actions ont lieu depuis le Kosovo jusqu’en Islande et depuis la Russie jusqu’au Portugal.

"10:10:10 restera en mémoire comme le jour où le monde aura mis de côté les différences pour s’unir et faire tout le possible pour éviter l’aggravation du réchauffement global" a déclaré Franny Armstrong, fondatrice de la campagne 10:10, une des inspiratrices des événements. Cette Journée de Travail Collectif est coordonnée par 350.org [1], une campagne climatique internationale fondée par l’écrivain américain et environnementaliste Bill McKibben [2].

350.org a calculé que 100 panneaux solaires environ seront installés dans le monde comme participation à ce Jour International des Solutions Climatiques. Dans le désert de Namib en Namibie, dans une zone rurale, un centre scolaire installe six panneaux solaires pour essayer de neutraliser leurs émissions de carbone ; des étudiants iraquiens sont au travail pour installer des panneaux solaires à l’Université de Babylone ; un groupe d’amis du Nouveau Mexique à Las Cruces, est en train d’en installer dans un centre local pour des personnes sans-abri ; et la liste est longue.

Au même moment, à l’occasion du Global Work Party, comme encouragement depuis la Maison Blanche, l’administration d’Obama annonçait que des panneaux solaires seraient installés sur la Résidence de la Première Famille, reprenant ainsi une tradition initiée par Jimmy Carter mais abandonnée par Ronald Reagan.

Le mois dernier, le fondateur de 350.org Bill McKibben priait instamment le Président Obama de poser une nouvelle série de panneaux solaires sur le toit de la Maison Blanche comme participation à la Journée Internationale des Solutions Climatiques 10/10/10, jour où des millions de personnes travaillent à travers le monde entier autour des solutions climatiques. "La Maison Blanche a fait ce qui est correct et pour des raisons correctes : ils ont écouté les scientifiques et les ingénieurs qui leur ont dit que là était la voie de l’avenir", a indiqué McKibben.

"Les gens vont faire des choses très pratiques lors de cette fête globale des Solutions Climatiques" a ajouté McKibben. "Mais en même temps ils enverront un message direct. Quand ils poseront leurs pelles, beaucoup d’entre eux prendront leur téléphone et appelleront leurs politiciens pour leur dire : Nous y travaillons, et vous, que faites-vous ?"

  • En Europe de l’Est, les organisateurs ont enregistré presque 10.000 écoles qui plantent des arbres le 10/10/10
  • À Male, aux Maldives, le Président Nasheed a installé une série de panneaux solaires sur le toit de sa résidence le 7 Octobre pour lancer le départ de cette fin de semaine d’action.
  • À Mexico, après avoir signé un accord où il s’engage à réduire les émissions de carbone, le maire rejoindra ensuite les milliers de personnes au festival dans le parc de Chapultepec, qui fonctionne grâce à l’énergie solaire.
  • Plus de 2000 événements ont lieu aux États-Unis. Depuis les paroissiens posant une isolation à leur église à Atlanta jusqu’aux citoyens du Nebraska qui réhabilitent des prairies avec une plantation d’espèces autochtones d’herbes ou bien encore un show hip-hop dans un vaste jardin urbain d’Oakland en Californie.
  • En Chine, en Inde, et aux États-Unis plus de 850 campus universitaires s’unissent au 10/10/10 et prennent part à une compétition d’énergies renouvelables entre étudiants : “The Great Power Race”.
  • À Babylone, en Irak, les étudiants accueillent une compétition d’énergie propre où des panneaux solaires sont posés à l’Université de Babylone.
  • À Davao City, aux Philippines, des milliers d’étudiants plantent des milliers de mangliers pour réhabiliter les mangroves et ainsi protéger les zones côtières.
  • À Goma, au Congo, une ville qui accueille des centaines de milliers de réfugiés politiques, des personnes plantent des milliers d’arbres pour repeupler une zone dégradée, en raison des besoins en bois de la population pour leur survie.
  • À La Paz, en Bolivie, plus de 40 organisations s’unisent pour célébrer la “Fête basse en carbone” avec un concert alimenté par l’énergie solaire, des démonstrations de fours solaires, des ateliers de recyclage, des programmes d’adoption d’arbres, et ils élaborent une peinture murale des différentes solutions climatiques. Les organisations boliviennes veulent ainsi montrer que leur pays ne fait pas que parler de solutions climatiques mais qu’il y travaille.

- Pour découvrir toutes les actions menées à travers la planète, cliquez ici.

 La réponse du Ministère de l’écologie et de Jean-Louis Borloo

Dans un communiqué de presse relatif à cette journée d’action internationale, le Ministère de l’écologie a souhaité précisé sa position :

"Avec une baisse historique de ses émissions de CO2 de 10,3 % entre 1990 et la fin de l’année 2009, la France est l’un des seuls pays au monde à respecter voire à dépasser le Protocole de Kyoto. L’objectif, avec le Grenelle Environnement, est de faire de la France la 1ère économie occidentale « zéro carbone »."

Selon le Ministère, en moins de trois ans, notre pays a déjà effectué plusieurs ruptures irréversibles au sein de tous les secteurs fortement émetteurs :

  • Logement : signature de 140 000 éco-prêt à taux zéro, rénovation programmée de 100 000 logements sociaux, réalisation d’un diagnostic énergétique dans tous les bâtiments de l’Etat d’ici la fin de l’année 2010, équipement de 631 000 foyers en énergies renouvelables au cours de la seule année 2009 grâce au crédit d’impôt développement durable (1,5 millions de ménages bénéficiaires en 2009), multiplication par 7,5 en trois ans du nombre de pompes à chaleur installées chez les particuliers.
  • Construction : élaboration de la « RT Grenelle Environnement 2012 » permettant de diviser par trois la consommation d’énergie de tous les bâtiments neufs, soit plus qu’au cours des trente dernières années, 45 000 demandes de certification « basse consommation », soit vingt fois plus que prévu.
  • Automobile : réduction des émissions des véhicules neufs de 9,2 gC02/km entre 2007 et 2008, et de 6,3 gCO2/km entre 2008 et 2009 grâce au bonus écologique contre 1gCO2/km auparavant. La France dispose aujourd’hui du parc de véhicules neufs le plus sobre d’Europe. De plus, notre pays sera l’un des premiers à commercialiser des véhicules électriques sur presque toutes les gammes à des prix accessibles à tous.
  • Transports collectifs : construction en cours de 360 kilomètres de lignes de transports collectifs supplémentaires dans 36 agglomérations, soit plus qu’au cours des trente quatre dernières années, lancement de cinq nouvelles lignes à grande vitesse, projet de construction de 370 km de voies d’eau à grand gabarit, lancement du Canal Seine-Nord-Europe…
  • Energies renouvelables : hausse de notre production d’énergies renouvelables, hors hydro-électricité, de 22 % en trois ans, soit + 3 MTEP, après trente années de quasi-stagnation. Toutes les filières connaissent des taux de croissance à deux voire à trois chiffres : + 900 % dans le secteur du solaire photovoltaïque, + 90 % dans le domaine de l’éolien, + 66 % dans le domaine de la géothermie et les pompes à chaleur…Grâce au Grenelle Environnement, la France est actuellement le premier producteur européen d’énergies renouvelables, à égalité avec l’Allemagne.

Grâce aux résultats obtenus dans le cadre du Grenelle Environnement, la France occupe désormais une place centrale au sein des négociations sur le climat. Ainsi, c’est sous la présidence française de l’Union européenne qu’a été adopté le Paquet Energie Climat : - 20 % de la consommation énergétique, - 20 % des émissions de gaz à effets de serre et 20 % d’énergies renouvelables au sein du bouquet énergétique final en Europe d’ici 2020.

C’est également la France qui a souhaité avec l’Allemagne et la Grande-Bretagne, le 16 juillet dernier, aller encore plus loin en proposant de réduire les émissions de l’Union européenne de 30 % d’ici 2020. Au-delà, la France a joué un rôle clef dans l’obtention d’un accord lors du sommet de Copenhague, grâce notamment au Plan Justice Climat : pour la première fois, les chefs d’État et de Gouvernement du monde entier se sont mis d’accord sur un objectif de réduction des émissions de CO2 (- 2 % d’ici 2050).

De plus, pour la première fois, les pays du nord se sont engagés sur des financements réguliers et stables dans le temps en faveur des pays du sud (30 milliards d’euros sur la période 2010/2012, puis 100 milliards de dollars par an à compter de 2020).

Depuis cette date, la France multiplie les initiatives afin de faire respecter les engagements pris dans le cadre du sommet de Copenhague : lancement d’un nouveau partenariat Paris-Oslo en faveur de la forêt, lancement d’un partenariat pour le développement des énergies renouvelables en Afrique… Jean-Louis BORLOO se rendra d’ailleurs le mardi 12 octobre 2010 en Ethiopie dans le cadre du 7ème Forum pour le développement de l’Afrique sur le changement climatique.

Pour Jean-Louis BORLOO : "Alors que la France se bat tous les jours pour faire appliquer les engagements pris dans le cadre du Sommet de Copenhague, cette journée d’action mondiale pour le climat doit servir de « piqûre de rappel » à l’ensemble des gouvernements de la planète. Même si les choses progressent sur le terrain, notamment en Afrique, l’actualité de cette année a une nouvelle fois montré que le changement climatique avait des conséquences dramatiques sur la vie de millions de personnes dans le monde. Il y a donc toujours urgence".

[1] 350.org est en train de créer un mouvement climatique international uni sur les solutions que la science et la justice exigent. Avec une équipe dans plus de 15 pays et avec plus de 300.000 supporters, 350.org est un réseau global qui plaide, au niveau national et international, en faveur d’une forte action climatique.

[2] Bill McKibben a fondé 350.org avec un groupe de six personnes diplômées de l’Université en 2008. La campagne a tiré son nom de l’objectif consistant à réduire la concentration de dyoxide de carbone dans l’atmosphère des 390 parties par million actuelles à des niveaux inférieurs de 350, chiffre qui, selon les scientifiques, représente la limite maximale permise et supportable par l’atmosphère. 350.org s’est rapidement étendue et a atteint des centaines de milliers de membres et une équipe de 30 personnes dans 20 pays.

Article lu 2021 fois



 

Accueil du site | Contact | Mentions légales | Espace privé | Statistiques
Nombre de visiteurs 8585230

71 visiteurs en ce moment | Site réalisé avec SPIP |un site CDURABLE online

Agence MC Cdurable CDURABLE.com

RSSfr

Creative Commons License : Firefox


__________________________________________
Google
Loading
  Maison
La maison durable
  Cdurable.com
Agir pour un monde durable